jeudi 7 mars 2019

Lecture en chœur de l'Iliade

Dans le cadre du festival européen de latin et grec, dédié à la littérature et à la culture antiques, auront lieu dans le monde entier des lectures de l'Iliade d'Homère, dans l'objectif de rassembler autour des textes fondateurs aussi bien les spécialistes de l'Antiquité que le grand public.

L'atelier grec de l'Université Populaire d'Aubenas proposera donc un chœur de lecteurs d'extraits des chants 1 ( la plainte de Chrysès) et 6 (les adieux d'Hector) à la librairie le mercredi 20 mars à 17h30

Cette lecture courte se fera en français agrémentée de quelques passages en grec ancien.

lundi 25 février 2019

"En mars, quand le merle a sifflé, l'hiver s'en est allé"

En mars, pour glisser tranquillement vers le printemps, la librairie vous propose quelques rendez-vous :
 
- PANAMERICA, festival de cinéma latino, organisé par La maison de l'Image
à Lussas, les 8, 9 et 10 mars
8 longs métrages, un catcheur, un poète, une collectionneuse de chapelets, un mariage, l'océan Pacifique, des ponchos, du chili con carne, du tango, une fiesta latina, du chocolat, un bistrot, une librairie *, un Dj... (* la librairie, c'est nous...)
http://www.maisonimage.eu/panamericana/


- RENCONTRE AVEC THOMAS VINAU
Le livre de Thomas Vinau "Le camp des autres" (éd. Alma, format poche chez 10/18) fait partie de la sélection du Prix Littéraire des Lycéens et Apprentis de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le 14 mars, l'auteur viendra rencontrer des lycéens albenassiens qui participent au prix. Leur professeur documentaliste nous a associés au projet. Thomas Vinau viendra donc aussi pour une rencontre tout public à la librairie, mercredi 13 mars à 18h. Une belle plume et une belle personne à découvrir !

« Né en 1978 à Toulouse. Va d'un sud à l'autre, Cahors, Montpellier, Pertuis. Habite dans le Luberon avec sa petite famille. S'intéresse aux choses sans importance et aux trucs qui ne poussent pas droit. A passé trois fois son bac et six fois son permis. Études de sciences humaines, à la fac et dans la nuit. A vendu des frites, ramassé des fruits, photocopié des photocopies. Est un etc-iste et un brautiganiste. Se prend parfois pour le fils de Bob Marley et de Luke la main froide. S'assoit sur le canapé. Se reprend. Décapsule. Aime les histoires dans les poèmes et les poèmes dans les histoires. Ecrit des textes courts et des livres petits. »

- 13e édition du CARREFOUR EUROPEEN DU 9E ART ET DE L'IMAGE
BD et illustration
à l'espace Lienhart les 23 et 24 mars

BD et Image se croisent à Aubenas fin Mars. Dédicaces, rencontres, expositions, conférences, ateliers.
Avec notamment Pascal Rabaté, Troub's, Nicoby, Alain Kokor...
https://www.facebook.com/pg/aubenasBD/

jeudi 20 décembre 2018

Chronique du stagiaire : Sauvages de Nathalie Bernard

Léo, en stage d'observation 3e a lu "Sauvages" de Nathalie Bernard aux éd. Thierry Magnier :


Durant les années 1950, dans le fin fond du Canada il existe un pensionnat cerné par la forêt nordique glaciale, dans ce pensionnat vivent des enfants de populations indiennes qui ont été enlevés de force à leurs parents par la police canadienne. Le but de ce pensionnat dirigé par l’État du Canada et l'église est de « civiliser » les enfants qui s'y trouvent (interdiction de parler leur langue d'origine, corvées, travaux forcés...) sous la surveillance de plusieurs bonnes sœurs et d'un prêtre tyrannique. Jonas a bientôt 16 ans ce qui veut dire qu'il deviendra libre dans très peu de temps mais c'est sans compter les événements terribles qui vont se passer au pensionnat. Jonas retrouvera-t-il sa liberté et sa culture sans à avoir à se confronter à d’affligeantes situations ?

Ce livre est très entraînant car il y a un suspense insoutenable, les personnages sont attachants et le cadre où de déroule l'histoire est magnifique. J'ai beaucoup aimé l'intrigue et l'histoire en général. Il peut plaire au lecteur à partir de 14 ans, il est agréable à lire car la mise en page est aérée et la narration est très rythmée. Je n'avais pas entendu parler de ce drame auparavant et la lecture de ce livre m'a fait réfléchir.
 
Léo

jeudi 22 novembre 2018

Miam ! les bonnes soupes...



Pour entrer en douceur dans l'hiver, nous vous proposons un temps partagé autour d'une bonne soupe bien chaude ! 
le samedi 1er décembre


11 h : spectacle "Mange ta soupe !", contes par Lisa Baissade


Visuel : Marianne Pasquet
"Quand j'étais petite je n'aimais pas la soupe, il fallait me gronder pour que je la mange. Sauf la soupe de petites pâtes parce que je pouvais écrire mon nom et mon prénom sur le bord de l'assiette (seulement quand j'avais fini la soupe était souvent froide) .

Maintenant j'adore la soupe, et vous savez pourquoi ? Parce que j'ai lu ou entendu des histoires qui me l'ont faite découvrir autrement. Pourtant ça commençait plutôt mal… mon premier conte de soupe parlait d'un garçon qui la détestait: l'histoire de la soupe à la grimace, ou comment le Croquemiam a débarrassé une lignée familiale d'une horrible soupe du vendredi soir. Plus tard j'ai appris qu'une soupe aux pois peut sauver des dents d'un loup affamé, puis que certains délicieux bouillons sont si mystérieux qu'il vaut mieux ne pas chercher à en connaître la recette…"

Spectacle familial à partir de 3 ans. 
Recette au chapeau. 


12 h : à la soupe !

  • Soupe à notre manière, offerte (tant qu'il y en a) ; 
  • soupes partagées : si vous le souhaitez, amenez votre soupe et faites la découvrir !
  • soupe au caillou : amenez un ingrédient et déposez le dans la marmite avec notre caillou ! La soupe ainsi réalisée sera partagée.

mercredi 21 novembre 2018

Atelier + rencontre dédicace avec P.-H. Turin et Charles le dragon !

Atelier : Apprends à dessiner Charles le dragon 
avec Philippe Henri Turin, son créateur

Mercredi 12 décembre à 14h30, à la Médiathèque Jean Ferrat (Aubenas)
https://www.bm-aubenas.fr/evenements/atelier-avec-philippe-henri-turin

« Il s'agit pour les participants d'apprendre à dessiner Charles le dragon ou son amie Cornélia en se servant de figures géométriques telles des ronds, des ovales, des carrés, des triangles, des rectangles.... et en les dessinant en même temps que moi, de faire apparaitre sur la feuille l'un ou l'autre de ces personnages. Puis en repassant certains traits de faire apparaitre le dragon. Rien de plus facile et j'espère de plus amusant. » Ph. H. Turin.
Atelier pour un groupe de 15 enfants à partir de 7 ans (parents bienvenus). Inscription obligatoire.

L'atelier sera suivi à 16h30 d'une rencontre dédicace avec l'illustrateur.
Né en 1963, Philippe Henri Turin a suivi quelques années de formation dans différentes écoles (Beaux-Arts, école Émile Cohl) qui l'ont amené à travailler dans l'édition jeunesse. Il a œuvré entre autres pour Albin Michel jeunesse, le Seuil jeunesse, Belin jeunesse, Fleurus, Milan jeunesse... Il dessine depuis quelque années une série intitulée CHARLES LE DRAGON pour le Seuil jeunesse.

vendredi 9 novembre 2018

Lire avec un tout-petit ! Encore et encore... Conférence de Dominique Rateau

Nous serons ce soir, vendredi 9 novembre à 20h30, à la conférence de Dominique Rateau "Lire avec un tout-petit ! Encore et encore…" proposée par le Réseau des bibliothèques d'Alba la Romaine, Aubignas, Le Teil, Saint Thomé, Valvignères (http://bibliotheques.ardecherhonecoiron.fr/) à la salle des fêtes de Rochemaure.

Depuis pl
us de trente ans, un mouvement est en marche. Nous savons désormais qu’un tout-petit s’intéresse aux livres, aux mots, aux images, aux histoires dès sa venue au monde. 
Pourquoi et comment lire avec un tout-petit dès sa naissance : qu’avons-nous appris au cours de ces trente ans de rencontres, d’observations, de réflexions et d’échanges ?
Pourquoi lire des albums publiés par des éditeurs jeunesse tout au long de la vie et pas seulement dans l’enfance ?

Intervenante indépendante passionnée par la rencontre des albums et des tout-petits, Dominique Rateau est l’actuelle présidente de l'Agence quand les livres relient .


Rencontre dédicace avec Etienne Dubuis, auteur de "Les naufragés, l'odyssée des migrants africains"

Dans le cadre des 20e Rencontres des cinémas d'Europe  qui proposent un focus sur les migrations, nous aurons le plaisir de recevoir le journaliste Etienne Dubuis autour de son ouvrage "Les naufragés. L'odyssée des migrants africains" (éd. Karthala mai 2018) le vendredi 23 novembre à 18h30.

Des visages épuisés sur des canots en perdition. Des mains fébriles agrippant des gilets de sauvetage. Des corps lourds hissés sur des navires de secours. Nous sommes tous tombés un jour ou l’autre sur ces images de migrants repêchés à bout de force au cœur de la Méditerranée. Mais que savons-nous des circonstances qui les ont conduits à risquer leur vie en mer, des raisons de leurs départs, parfois des années plus tôt, et du déroulement de leur périple, entre mille difficultés ?
Les naufragés réunit les témoignages de plusieurs dizaines d’hommes, de femmes et d’enfants originaires d’Afrique de l’Ouest, arrivés en Europe après la chute de Mouammar Kadhafi en Libye. Des confessions qui racontent les espoirs et les rêves d’une jeune génération victime de la misère, de la mal-gouvernance et de traditions oppressantes. Des récits qui révèlent les terribles pièges du chemin, entre policiers véreux et passeurs sans scrupule, mais aussi l’exceptionnelle résilience de ceux qui les ont surmontés.
Étienne Dubuis, journaliste au quotidien suisse Le Temps, est l’auteur de nombreux reportages dans les Balkans, au Moyen-Orient et en Amérique latine. Il a récolté les témoignages cités dans ce livre lors d’un long séjour en Sicile.

dimanche 28 octobre 2018

Feuilles d'automne (2)

Cet automne, nous avons aussi lu et aussi aimé :



La forêt
Riccardo Bozzi, Violeta Lopiz
éd. Gallimard jeunesse Giboulées / 25 €
Album, pour tous
A l'entrée de cette forêt symbolique, tout paraît simple à l'explorateur qui passe son temps à observer les fourmis. Puis les entrelacs végétaux s'épaississent, se ramifient, la forêt se révèle habitée et tout devient plus complexe. On choisira de se faire accompagner ou de cheminer seul, mais toujours, la forêt s'achève sur un précipice auquel nul ne peut échapper.  «Ce qu'il y a au-delà de la forêt est un mystère ». Cependant, au fil du voyage, deux choses auront aidé les explorateurs à se frayer un chemin : se rassembler pour « se raconter des histoires et éloigner les bêtes féroces et la peur », et «écrire des notes » qu'ils enroulent au creux des arbres ou gravent sur la pierre. Splendide métaphore de la vie comme exploration et du besoin humain de symbolisation, cet ouvrage est aussi époustouflant dans sa forme, car il se lit autant avec les yeux que du bout des doigts, offrant de délicats embossages - creux et reliefs - à toucher au fil des pages.

Y aller 
Hervé Giraud
éd. Thierry Magnier / 12,90 €
Roman ados

Parce que la belle Laurie Duvernois l'a défié : « Si tu veux que des filles t'embrassent, si tu veux être dans le game, il va falloir que tu sortes de ta chambre et que tu grimpes les montagnes ! », Solal a décidé d'affronter la vraie vie, loin de sa console et de Zelda. Direction : Bruère-Allichamp, centre géographique de la France, en stop et en mode survie. Et cela va  s'avérer aussi captivant et magique qu'une partie de jeu vidéo ! De rencontres en rencontres, il gagne des points, accumule les bonus mais affronte aussi de multiples dangers. Au terme de son aventure, où il laissera une demi-phalange - à la suite d'un bête accident de pêche -, il aura grandi et mûri. A mettre dans toutes les mains d'ados (attention au hameçon, tout de même !).

Parler avec les arbres
Sara Donati
éd. du Rouergue / 15,90 €
Album jeunesse

L'arbre est une personne. Au détour d'un bois, on peut avoir envie de s'arrêter et de faire connaissance. Il ne faut pas être timide, ni trop pressé, prendre le temps de le saisir avec tous nos sens - rugosité de l'écorce, odeur d'humus... - et s'essayer à faire comme lui, « à moitié immobile et à moitié agité par le vent ». Découvrir que finalement « on se ressemble beaucoup », apprendre à parler et à penser comme un arbre. Magnifique !


Et puis
Icinori
éd. Albin Michel jeunesse collection Trapèze / 21,90 €
Album, pour tous

Grand, de format carré, cet album joue avec brio de l'espace de la double-page qu'il installe comme une vue panoramique sur un paysage qui s'avère être un décor de théâtre en perpétuelle évolution... Douze tableaux pour douze mois, calés sur l'année scolaire. Partant d'une scène presque réaliste de forêt avec la flore et la flore idoines, on s'achemine de  plus en plus vers  le carrément n'importe quoi, avec quantité de personnages et de situations loufoques dans tous les coins des pages qui multiplient les plaisirs de lecture de l'image. Somptueux graphiquement autant que ludique ! A partager en famille.

Antonino contre le temps
Juan Arjona, Lluïsot
éd. La Joie de lire /12,90 € Album jeunesse

C'est un bon gars, Antonino. Aussi, quand, au détour d'un chemin dans la forêt où il aime à se balader, il découvre un ours tombé dans le piège d'un chasseur, ni une, ni deux, il décide de le sauver ! MAIS ! Il ne dispose que de cinq petites minutes pour : retraverser la forêt, monter et descendre la montagne, franchir le marais, passer la rivière, remonter la grande avenue jusqu'à l'hôpital... Une haletante course contre la montre, un suspense insoutenable... et une bonne dose de loufoquerie pour ce petit livre qui se place résolument de l'autre côté du fusil de chasse !

dimanche 21 octobre 2018

Feuilles d'automne (1)

Cet automne, nous avons lu et aimé :

Emil Feris
éd. M. Toussaint Louverture / 34,90 €
Roman graphique, ados-adultes

Attention, chef-d'œuvre ! Une expérience de lecture unique, bouleversante, autant que troublante... Présenté comme le carnet intime dessiné d'une petite fille fascinée par les monstres, ce roman graphique hors-normes confronte sa jeune héroïne au monde  trouble des adultes, où trahisons, secrets et soubresauts de  l'Histoire s'invitent dans le bal, et l'on finit par penser avec elle que les monstres ne sont décidément pas ceux que l'on croit…


Barbara Cantini
éd. Albin Michel jeunesse / 10 €
Roman junior
Cousine italienne de la famille Adams, Mortina est une gentille petite zombie qui coule des jours heureux avec sa tante Trépassée et son chien Mouron. Oui mais voilà, elle s'ennuie... La fête d'Halloween sera peut-être l'occasion de rencontrer d'autres enfants et  d'oser, enfin, être elle-même !





Thimothée de Fombelle, Isabelle Arsenault
éd. Gallimard jeunesse / 12,90 €
Roman junior illustré
Alors que son père est à la guerre, sa mère confie chaque jour la petite Rosalie à l'école du village, où elle dessine au fond de la classe, sous le porte-manteau, petite souris qui finit par se faire oublier. Le soir, la mère lui lit les lettres reçues du front, qui parlent de souvenirs heureux et de perspectives de bonheur à venir. Mais Rosalie sent bien qu'elle ne luit dit pas tout et cache une  détresse innommable. S'il retrace le destin d'un enfant dans la première guerre mondiale, cet ouvrage réussi en touts points raconte aussi bien autre chose, et c'est en cela qu'il est bouleversant et universel. Car ce dont il s'agit ici avant tout, c'est de cet inaliénable besoin de vérité des enfants, auquel nous, adultes, ne devrions jamais déroger.


Valérie Manteau
éd. Le Tripode / 17 €
Récit
"Portrait de l'auteure en amoureuse", ce récit est une histoire de deuil et de résilience. Ancienne de "Charlie Hebdo", Valérie Manteau (ou son double) rejoint un amour vacillant à Istanbul, ville aimée tout autant que son amant. Là, de cafés alternatifs en appartements d'amis, elle nous raconte le quotidien d'un pays sous contrôle, et redonne du sens à sa vie en s'attachant à éclairer la figure de Hrant Dink, journaliste d'origine arménienne assassiné en  2007 par un jeune nationaliste, dans l'indifférence occidentale. L'auteure lui rend ici  le plus beau des hommages, et nous appelle à nous mobiliser au-delà de nos frontières et conditionnements pour les hommes, les femmes (Asli Erdogan est très présente aussi dans le récit) qui, dans le monde, luttent au péril de leur vie pour des valeurs qui nous regardent tous.

à suivre...




mardi 9 octobre 2018

!! ANNULATION de la rencontre avec Delphine Minoui !!

Nous sommes désolés de devoir vous annoncer l'annulation de la rencontre prévue vendredi 12/10 avec Delphine Minoui à la Médiathèque Jean Ferrat...

Ses obligations professionnelles de journaliste l'ont rappelée vers Istanbul...
On vous espère samedi pour le reste de la programmation...