lundi 5 octobre 2020

Apéro coups de coeur !


 // Rendez-vous à la librairie pour notre premier apéro coups de cœur ! //

vendredi 16 octobre à 19h

Pour partager ce qui nous a touchés, questionnés, emportés parmi la moisson de nouveautés... ! Si vous le souhaitez, vous pourrez vous aussi nous parler d'un livre récent qui a compté pour vous.
Venez masqués, mais le cœur et l'esprit ouverts...

La rencontre sera suivie d'un apéro en extérieur, devant la librairie, où nous pourrons poursuivre les échanges.

L'équipe de la librairie : Arnaud, Claire, Laura et Perrine

samedi 16 mai 2020

Photo : Édouard Boubat 1948
PLUS BESOIN DE S’ÉCRASER LE NEZ 
SUR LA VITRE :

LA LIBRAIRIE EST OUVERTE !

Retrouvez nous aux horaires habituels,
du mardi au samedi 
de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h.

Pour la sécurité de tous, pas plus de 3 personnes en même temps (+ vos libraires), port du masque conseillé, lavage de mains à l'entrée...

dimanche 26 avril 2020

Retrait des commandes

Chèr.e.s ami.e.s de la librairie,
Vous êtes nombreux à nous témoigner par vos messages votre attachement à la librairie et ça fait chaud au cœur ! 😍
Certains d'entre vous appellent aussi, gentiment, à un retour partiel d'activité, puisque la loi nous permet désormais de mettre en place un système de retrait des commandes.
Après moultes tergiversations, pour répondre à vos appels et ré-enclencher doucement la machine, nous avons décidé de mettre en place des créneaux de retrait des commandes à partir de la semaine prochaine...
📖Le principe : vous pouvez vérifier si nous avons en stock le ou les livres recherchés sur le site https://www.chez-mon-libraire.fr/ ,
vous le réservez via le site, via cette page FB ou par mail (tiers-temps@wanadoo.fr) en nous indiquant bien vos coordonnées (nom, tél. et mail),
vous êtes prévenu quand la commande est prête,
vous pouvez la récupérer à la librairie,le matin entre 10h et 12h30 et vous payez sur place, tout cela dans le respect rigoureux des gestes barrière. Vous ne pourrez pas entrer dans la librairie 😞

Si vous n'avez pas de titre en tête, vous pouvez aussi nous demander conseil par mail (par ex. "un roman pour un enfant de tel âge qui aime bien tel genre de livres"...) et nous vous ferons des propositions avec indication de prix.
A très vite, pour se retrouver un peu avant la vraie ré-ouverture !

vendredi 3 janvier 2020

Rencontre avec Isabelle Attard

/// 📢 Rencontre avec Isabelle Attard

autour de son ouvrage Comment je suis devenue anarchiste

(co-éd. Seuil / Reporterre) ///


le vendredi 24 janvier à 18h, à la librairie

C’est un mot interdit, un mot tabou, un mot qui fait peur même à ceux qui s’y reconnaissent : "anarchisme" ! Et pourtant, cette vision du monde, bien loin des images de violence que les dominants répandent pour la discréditer, promeut la coopération, l’émancipation, le respect des êtres et du vivant. 
C’est ce que vous racontera ce livre, qui n’est pas un essai, mais une histoire : celle d’une femme « normale », qui n’aurait jamais pensé qu’elle était anarchiste, mais qui, au fur à mesure de son parcours intellectuel et politique, a découvert cette doctrine libératrice. 
Par son refus de l’autoritarisme et son souci de l’écologie, l’anarchisme se répand discrètement à travers la société et s’articule de plus en plus souvent, dans les idées et sur le terrain, avec l’écologie. Il était temps que l’on puisse de nouveau afficher sereinement ce mot. Et si, vous aussi, vous étiez anarchiste sans le savoir ?

Isabelle Attard, docteure en archéozoologie et directrice de musée, a longtemps vécu en Suède. Revenue en France, elle a été députée écologiste entre 2012 et 2017. L’occasion de prendre des positions fortes, notamment contre l’état d’urgence. Chemin faisant, Isabelle Attard a découvert l’anarchisme, un idéal politique dans lequel elle s’est pleinement reconnue.

dimanche 8 décembre 2019

Dédicace de Sébastien Gayet


Venez rencontrer SÉBASTIEN GAYET autour de son dernier ouvrage, Les bébés flingueurs, paru aux éditions Ex-Aequo

le samedi 14 décembre de 10h à midi.


Un roman malicieux pour les enfants de 7 à 107 ans...

// Zack et Malouka, 10 ans, sont inséparables. Ensemble ils décident de devenir des justiciers anonymes pour lutter contre l’égoïsme, l’intolérance ou la méchanceté. Sous le nom de code « les Bébés Flingueurs« , le duo intrépide décide de donner une bonne leçon à plusieurs personnes de leur village quels que soient leur âge et leur position ! Pour un monde plus juste.//

samedi 16 novembre 2019

Rencontre-lecture avec Virginie Noar


/// 📢 Rencontre avec l'auteure VIRGINIE NOAR autour de son premier roman, Le corps d'après (éd. François Bourin) ///



le jeudi 5 décembre à 19h, à la librairie

Une plongée bouleversante dans le flux de pensée d'une jeune femme qui, enceinte, nous parle de cette transformation profonde qu'est la grossesse, de ce qui se joue et se rejoue alors du rapport à son propre corps : le poids des diktats imposés par la société, le bonheur obligatoire, les injonctions du corps médical et de l’entourage « bienveillant », au point de se sentir parfois dépossédée de cette expérience intime.


Virginie Noar, dans ce premier roman, explore les différents états du corps féminin, de ses empêchements, des violences qu'il peut subir mais aussi de ses inépuisables ressources. Une cartographie sensible, puissante, nécessaire.

📖 Des extraits seront lus par l'auteure et par les libraires.

lundi 2 septembre 2019

De rentrée


Approchez, approchez, m'sieurs dames, c'est la rentrée ! 

Sur nos tables, que de belles nouveautés que nous aurons à cœur de partager… 


Première moisson de livres que nous avons lus et aimés…


BOULEVERSANT
📚 Nafar, Mathilde Chapuis, Liana Levi - roman
« Une nuit, sur la rive turque du Meriç, le fleuve-frontière qui sépare l’Orient de l’Europe, une mystérieuse narratrice arrête son regard sur l’homme épuisé qui, dans les buissons de ronces, se cache des soldats chargés d’empêcher les clandestins de passer du côté grec. Car celui qui s’apprête à franchir le Meriç est un nafar : un sans-droit, un migrant. Dans ce premier roman tendu comme un arc et bouleversant d'émotion retenue, Mathilde Chapuis nous conduit au plus près des obsessions de tous ceux qui n'ont d'autre choix que l'exil. »

PUISSANT
📚 Zébu boy, Aurélie Champagne, Monsieur Toussaint Louverture - roman
« Madagascar, mars 1947, l’insurrection gronde. Peuple saigné, soldats déshonorés, ce soir, l’île va se soulever, prendre armes et amulettes pour se libérer. Et avec elle, le bel Ambila, Zébu Boy, qui s’est engagé pour la Très Grande France, s’est battu pour elle. Héros rentré défait et sans solde, il a tout perdu et dû ravaler ses rêves de citoyenneté. Tout entier traversé d’incantations, ce premier roman qui oscille entre destin et pragmatisme, est porté par une langue puissante et fait entendre la voix mystérieuse qui retentit en chaque survivant. »

POÉTIQUE
📚 De pierre et d'os, Bérengère Cournut, Le Tripode - roman
« Deux ans après son roman Née contente à Oraibi, qui nous faisait découvrir la culture des indiens hopis, Bérengère Cournut poursuit sa recherche d’une vision alternative du monde avec un roman qui nous amène cette fois-ci dans le monde inuit. Empreint à la fois de douceur, d’écologie et de spiritualité, De pierre et d’os nous plonge dans le destin solaire d’une jeune femme eskimo. »

LYRIQUE, POLITIQUE
📚 Archives des enfants perdus, Valeria Luiselli, L'Olivier - roman
« C’est l’histoire d’une famille. Le père et la mère sont écrivains. C’est l’histoire d’un voyage: la famille prend la route, direction le sud des États-Unis. Le père entreprend un travail sur les Apaches et veut se rendre sur place. La mère, elle, veut voir de ses yeux la réalité de ce qu’on appelle la crise migratoire touchant les enfants sud-américains. C’est l’histoire d’un pays, d’un continent. De ces enfants perdus voyageant sur les toits des trains, des numéros de téléphone brodés sur leurs vêtements. Des paysages traversés et des territoires marqués par la chronologie, les guerres, les conquêtes. Valeria Luiselli écrit le grand roman du présent américain. »


BRILLANT. BRÛLANT. INCENDIAIRE.

📚 Querelle, Kevin Lambert, Le Nouvel Attila - roman


« Une grève éclate dans une scierie du grand nord canadien. Derrière une apparente solidarité ouvrière, l’ennui et la dureté de la lutte, que seules rompent les nuits dans les bowlings et karaokés, révèlent les intérêts plus personnels de chacun. Parmi ces ouvriers, il y a Querelle, magnifique colosse venu de la capitale, et Jézabel. Doux et charnels, ces héros incarnent la liberté, la jouissance et la joie sauvages, hors des lois du marché et de l’aliénation familiale ou sexuelle. »

PASSIONNANT ET INSPIRANT
📚 Fabuler la fin du monde. La puissance critique des fictions d'apocalypse, Jean-Paul Engélibert, La Découverte collection L'horizon des possibles - essai
« Omniprésentes, les fictions d’apocalypse imprègnent plus que jamais les tissus profonds de nos imaginaires. Apparues avec la Révolution industrielle, elles accompagnent les désillusions politiques, prennent racine dans un désespoir issu d’abord de l’échec de la Révolution française, puis d’une critique de l’idéologie du progrès. Pourtant, contrairement à ce qu’on pourrait croire, elles ne sont pas nihilistes. Figurer la fin du monde, c’est opposer au présentisme et au fatalisme contemporains une autre conception du temps et une autre idée de la lutte. C’est chercher à faire émerger un horizon encore invisible, une promesse ouverte, indéterminée et en tant que telle nécessaire à l’invention politique : l’utopie.»

GRINÇANT MAIS TENDRE
📚 Quand viendra la vague, Alice Zeniter, L'Arche - théâtre
«Entre jeu d'anticipation et vision réaliste d'une possible fin du monde, Quand viendra la vague orchestre une lente montée des eaux sur une petite île. En maîtres du jeu, Marco et Letizia procèdent à la sélection des individus depuis leur rocher. Qui "mérite" d'être sauvé ? Cette comédie humaine aux accents de Jugement dernier décrit avec humour l'insularité amoureuse et le naufrage d'un monde moderne, en pleine catastrophe écologique.»

 à suivre d'autres coups de cœur...



vendredi 30 août 2019

Rencontre avec Alain Damasio

Rencontre avec Alain Damasio 
autour de son livre Les Furtifs (éd. La Volte) 
le samedi 5 octobre à 18h30
...
« Ils sont là parmi nous, jamais où tu regardes, à circuler dans les angles morts de la vision humaine. On les appelle les furtifs. Des fantômes? Plutôt l’exact inverse : des êtres de chair et de sons, à la vitalité hors norme, qui métabolisent dans leur trajet aussi bien pierre, déchet, animal ou plante pour alimenter leurs métamorphoses incessantes. »
...

A travers la quête bouleversante d'un couple - Lorca Varèse, sociologue pour communes autogérées, et sa femme Sahar, proferrante dans la rue pour les enfants que l’éducation nationale, en faillite, a abandonnés - à la recherche de leur fille disparue, ce livre monde nous entraîne sans temps morts dans un roman d'anticipation (sur)volté aux dimensions philosophique, politique et puissamment poétique, qui s'autorise toutes les possibilités jouissives du genre. Tour à tour orpailleur, orfèvre de la langue, taillandier forgeant les outils qui viennent trancher dans nos conforts, Alain Damasio dénonce notre société de la trace, de l'hyper-contrôle et y oppose des modèles d'alternatives joyeusement libertaires.

>> La rencontre sera animée par Thomas Pagottoproferrent Freinet.

>>>> La soirée débutera peut-être avec des surprises furtives...>>>>>

Rencontre-lecture avec Mariette Navarro

Cette année, le Festival Les Mots dégelés se tiendra du 17 septembre au 9 octobre, et aura pour thème La marge.

« La marge, c'est l'espace de tous les possibles.
Idéalement placée à côté du texte, c'est le hors champ du propos, la petite note qui souligne l'idée...
Ce sont les genres de littérature qui se glissent aux frontière... 
C'est aussi la ligne, la frontière qui a mis des voix à l'écart de l'audience infinie du dehors... Le reflet d'une norme qui peut exclure et mettre à la marge...»

Dans ce cadre, nous vous invitons à une rencontre-lecture à la librairie avec Mariette Navarro le vendredi 20 septembre à 18 h.

-----------

// Après des études de lettres modernes et d'arts du spectacle, elle est formée en tant que dramaturge à l'école du Théâtre national de Strasbourg.
// Elle travaille à des missions très variées qui ont pour point commun de lier écriture et théâtre : collaborations artistiques pour différentes compagnies, comités de lecture, ateliers d'écritures ponctuels ou réguliers...
// Petit à petit, c'est l'écriture qui prend le pas sur la dramaturgie. Qu'elle soit "écriture de plateau", ou écriture prenant naissance de façon autonome, c'est vers la fonction d'autrice qu'a évolué sa place dans les théâtres.
Depuis 2016, elle co-dirige la collection Grands Fonds des éditions Cheyne.

/// Son travail est traversé par la question de la marge, que ce soit comme autrice, donnant la parole à des voix peu audibles, ou comme éditrice (la collection Grands Fondsen typographie, le terme désigne les marges extérieures du livre - ayant pour vocation d'accueillir des textes écrits en marge des genres codifiés)

Ses publications
Alors Carcasse, Cheyne éditeur, collection Grands Fonds, 2011 (Prix Robert Walser du premier livre en 2012)
Nous les vagues suivi des Célébrations, éditions Quartett, 2011
Prodiges®éditions Quartett, 2012
Les Feux de poitrineéditions Quartett, 2015
Les Chemins contraires, Cheyne éditeur, Grands Fonds, 2016
ZAE (Zone à Étendre)éditions Quartett, 2018
>>> A propos de Zone à étendre, elle écrit espérer que « sa lecture et sa mise en scène créeront des envies de brèches, de trouées, de lignes de fuite et de révolution. Pour commencer.»
Beau programme...

mercredi 5 juin 2019

Rencontre dédicace Marjolaine Nadal et Marianne Pasquet

A l'occasion de la sortie de leur livre commun, 
venez rencontrer une auteure et une illustratrice ardéchoises !

samedi 15 juin de 10 h à midi
à la librairie

Le livre
Parfois les matins sont trop gris. Ma tête est trop lourde. Mes idées sont trop emmêlées. Alors, je mets mes baskets et je file, là-haut, au plus haut de la montagne. Là où le vent souffle sur les nuages et éclaircit les brouillards. Là où le vent me rend légère.

L'auteure
Marjolaine Nadal est enseignante dans une petite école d’Ardèche. Bricoleuse, voyageuse et créative, c’est suite à un atelier de Marianne Pasquet dans sa classe, que naît le projet Du vent dans la tête, son premier texte pour la jeunesse.

L'illustratrice
Marianne Pasquet réside à Antraigues-sur-Volane en Ardèche où elle a rencontré Marjolaine Nadal. Après des études d’arts appliqués et de graphisme, elle se consacre à l’illustration. On retrouve son univers mêlant textures et crayon aux éditions Pour penser, aux éditions du Lampion et chez Bayard Canada. Touche-à-tout, elle aime partager son travail auprès des enfants.

Editions Voce Verso, collection Ginko
7.50 euros
à partir de 7 ans