samedi 16 novembre 2019

Rencontre-lecture avec Virginie Noar


/// 📢 Rencontre avec l'auteure VIRGINIE NOAR autour de son premier roman, Le corps d'après (éd. François Bourin) ///



le jeudi 5 décembre à 19h, à la librairie

Une plongée bouleversante dans le flux de pensée d'une jeune femme qui, enceinte, nous parle de cette transformation profonde qu'est la grossesse, de ce qui se joue et se rejoue alors du rapport à son propre corps : le poids des diktats imposés par la société, le bonheur obligatoire, les injonctions du corps médical et de l’entourage « bienveillant », au point de se sentir parfois dépossédée de cette expérience intime.


Virginie Noar, dans ce premier roman, explore les différents états du corps féminin, de ses empêchements, des violences qu'il peut subir mais aussi de ses inépuisables ressources. Une cartographie sensible, puissante, nécessaire.

📖 Des extraits seront lus par l'auteure et par les libraires.

lundi 2 septembre 2019

De rentrée


Approchez, approchez, m'sieurs dames, c'est la rentrée ! 

Sur nos tables, que de belles nouveautés que nous aurons à cœur de partager… 


Première moisson de livres que nous avons lus et aimés…


BOULEVERSANT
📚 Nafar, Mathilde Chapuis, Liana Levi - roman
« Une nuit, sur la rive turque du Meriç, le fleuve-frontière qui sépare l’Orient de l’Europe, une mystérieuse narratrice arrête son regard sur l’homme épuisé qui, dans les buissons de ronces, se cache des soldats chargés d’empêcher les clandestins de passer du côté grec. Car celui qui s’apprête à franchir le Meriç est un nafar : un sans-droit, un migrant. Dans ce premier roman tendu comme un arc et bouleversant d'émotion retenue, Mathilde Chapuis nous conduit au plus près des obsessions de tous ceux qui n'ont d'autre choix que l'exil. »

PUISSANT
📚 Zébu boy, Aurélie Champagne, Monsieur Toussaint Louverture - roman
« Madagascar, mars 1947, l’insurrection gronde. Peuple saigné, soldats déshonorés, ce soir, l’île va se soulever, prendre armes et amulettes pour se libérer. Et avec elle, le bel Ambila, Zébu Boy, qui s’est engagé pour la Très Grande France, s’est battu pour elle. Héros rentré défait et sans solde, il a tout perdu et dû ravaler ses rêves de citoyenneté. Tout entier traversé d’incantations, ce premier roman qui oscille entre destin et pragmatisme, est porté par une langue puissante et fait entendre la voix mystérieuse qui retentit en chaque survivant. »

POÉTIQUE
📚 De pierre et d'os, Bérengère Cournut, Le Tripode - roman
« Deux ans après son roman Née contente à Oraibi, qui nous faisait découvrir la culture des indiens hopis, Bérengère Cournut poursuit sa recherche d’une vision alternative du monde avec un roman qui nous amène cette fois-ci dans le monde inuit. Empreint à la fois de douceur, d’écologie et de spiritualité, De pierre et d’os nous plonge dans le destin solaire d’une jeune femme eskimo. »

LYRIQUE, POLITIQUE
📚 Archives des enfants perdus, Valeria Luiselli, L'Olivier - roman
« C’est l’histoire d’une famille. Le père et la mère sont écrivains. C’est l’histoire d’un voyage: la famille prend la route, direction le sud des États-Unis. Le père entreprend un travail sur les Apaches et veut se rendre sur place. La mère, elle, veut voir de ses yeux la réalité de ce qu’on appelle la crise migratoire touchant les enfants sud-américains. C’est l’histoire d’un pays, d’un continent. De ces enfants perdus voyageant sur les toits des trains, des numéros de téléphone brodés sur leurs vêtements. Des paysages traversés et des territoires marqués par la chronologie, les guerres, les conquêtes. Valeria Luiselli écrit le grand roman du présent américain. »


BRILLANT. BRÛLANT. INCENDIAIRE.

📚 Querelle, Kevin Lambert, Le Nouvel Attila - roman


« Une grève éclate dans une scierie du grand nord canadien. Derrière une apparente solidarité ouvrière, l’ennui et la dureté de la lutte, que seules rompent les nuits dans les bowlings et karaokés, révèlent les intérêts plus personnels de chacun. Parmi ces ouvriers, il y a Querelle, magnifique colosse venu de la capitale, et Jézabel. Doux et charnels, ces héros incarnent la liberté, la jouissance et la joie sauvages, hors des lois du marché et de l’aliénation familiale ou sexuelle. »

PASSIONNANT ET INSPIRANT
📚 Fabuler la fin du monde. La puissance critique des fictions d'apocalypse, Jean-Paul Engélibert, La Découverte collection L'horizon des possibles - essai
« Omniprésentes, les fictions d’apocalypse imprègnent plus que jamais les tissus profonds de nos imaginaires. Apparues avec la Révolution industrielle, elles accompagnent les désillusions politiques, prennent racine dans un désespoir issu d’abord de l’échec de la Révolution française, puis d’une critique de l’idéologie du progrès. Pourtant, contrairement à ce qu’on pourrait croire, elles ne sont pas nihilistes. Figurer la fin du monde, c’est opposer au présentisme et au fatalisme contemporains une autre conception du temps et une autre idée de la lutte. C’est chercher à faire émerger un horizon encore invisible, une promesse ouverte, indéterminée et en tant que telle nécessaire à l’invention politique : l’utopie.»

GRINÇANT MAIS TENDRE
📚 Quand viendra la vague, Alice Zeniter, L'Arche - théâtre
«Entre jeu d'anticipation et vision réaliste d'une possible fin du monde, Quand viendra la vague orchestre une lente montée des eaux sur une petite île. En maîtres du jeu, Marco et Letizia procèdent à la sélection des individus depuis leur rocher. Qui "mérite" d'être sauvé ? Cette comédie humaine aux accents de Jugement dernier décrit avec humour l'insularité amoureuse et le naufrage d'un monde moderne, en pleine catastrophe écologique.»

 à suivre d'autres coups de cœur...



vendredi 30 août 2019

Rencontre avec Alain Damasio

Rencontre avec Alain Damasio 
autour de son livre Les Furtifs (éd. La Volte) 
le samedi 5 octobre à 18h30
...
« Ils sont là parmi nous, jamais où tu regardes, à circuler dans les angles morts de la vision humaine. On les appelle les furtifs. Des fantômes? Plutôt l’exact inverse : des êtres de chair et de sons, à la vitalité hors norme, qui métabolisent dans leur trajet aussi bien pierre, déchet, animal ou plante pour alimenter leurs métamorphoses incessantes. »
...

A travers la quête bouleversante d'un couple - Lorca Varèse, sociologue pour communes autogérées, et sa femme Sahar, proferrante dans la rue pour les enfants que l’éducation nationale, en faillite, a abandonnés - à la recherche de leur fille disparue, ce livre monde nous entraîne sans temps morts dans un roman d'anticipation (sur)volté aux dimensions philosophique, politique et puissamment poétique, qui s'autorise toutes les possibilités jouissives du genre. Tour à tour orpailleur, orfèvre de la langue, taillandier forgeant les outils qui viennent trancher dans nos conforts, Alain Damasio dénonce notre société de la trace, de l'hyper-contrôle et y oppose des modèles d'alternatives joyeusement libertaires.

>> La rencontre sera animée par Thomas Pagottoproferrent Freinet.

>>>> La soirée débutera peut-être avec des surprises furtives...>>>>>

Rencontre-lecture avec Mariette Navarro

Cette année, le Festival Les Mots dégelés se tiendra du 17 septembre au 9 octobre, et aura pour thème La marge.

« La marge, c'est l'espace de tous les possibles.
Idéalement placée à côté du texte, c'est le hors champ du propos, la petite note qui souligne l'idée...
Ce sont les genres de littérature qui se glissent aux frontière... 
C'est aussi la ligne, la frontière qui a mis des voix à l'écart de l'audience infinie du dehors... Le reflet d'une norme qui peut exclure et mettre à la marge...»

Dans ce cadre, nous vous invitons à une rencontre-lecture à la librairie avec Mariette Navarro le vendredi 20 septembre à 18 h.

-----------

// Après des études de lettres modernes et d'arts du spectacle, elle est formée en tant que dramaturge à l'école du Théâtre national de Strasbourg.
// Elle travaille à des missions très variées qui ont pour point commun de lier écriture et théâtre : collaborations artistiques pour différentes compagnies, comités de lecture, ateliers d'écritures ponctuels ou réguliers...
// Petit à petit, c'est l'écriture qui prend le pas sur la dramaturgie. Qu'elle soit "écriture de plateau", ou écriture prenant naissance de façon autonome, c'est vers la fonction d'autrice qu'a évolué sa place dans les théâtres.
Depuis 2016, elle co-dirige la collection Grands Fonds des éditions Cheyne.

/// Son travail est traversé par la question de la marge, que ce soit comme autrice, donnant la parole à des voix peu audibles, ou comme éditrice (la collection Grands Fondsen typographie, le terme désigne les marges extérieures du livre - ayant pour vocation d'accueillir des textes écrits en marge des genres codifiés)

Ses publications
Alors Carcasse, Cheyne éditeur, collection Grands Fonds, 2011 (Prix Robert Walser du premier livre en 2012)
Nous les vagues suivi des Célébrations, éditions Quartett, 2011
Prodiges®éditions Quartett, 2012
Les Feux de poitrineéditions Quartett, 2015
Les Chemins contraires, Cheyne éditeur, Grands Fonds, 2016
ZAE (Zone à Étendre)éditions Quartett, 2018
>>> A propos de Zone à étendre, elle écrit espérer que « sa lecture et sa mise en scène créeront des envies de brèches, de trouées, de lignes de fuite et de révolution. Pour commencer.»
Beau programme...

mercredi 5 juin 2019

Rencontre dédicace Marjolaine Nadal et Marianne Pasquet

A l'occasion de la sortie de leur livre commun, 
venez rencontrer une auteure et une illustratrice ardéchoises !

samedi 15 juin de 10 h à midi
à la librairie

Le livre
Parfois les matins sont trop gris. Ma tête est trop lourde. Mes idées sont trop emmêlées. Alors, je mets mes baskets et je file, là-haut, au plus haut de la montagne. Là où le vent souffle sur les nuages et éclaircit les brouillards. Là où le vent me rend légère.

L'auteure
Marjolaine Nadal est enseignante dans une petite école d’Ardèche. Bricoleuse, voyageuse et créative, c’est suite à un atelier de Marianne Pasquet dans sa classe, que naît le projet Du vent dans la tête, son premier texte pour la jeunesse.

L'illustratrice
Marianne Pasquet réside à Antraigues-sur-Volane en Ardèche où elle a rencontré Marjolaine Nadal. Après des études d’arts appliqués et de graphisme, elle se consacre à l’illustration. On retrouve son univers mêlant textures et crayon aux éditions Pour penser, aux éditions du Lampion et chez Bayard Canada. Touche-à-tout, elle aime partager son travail auprès des enfants.

Editions Voce Verso, collection Ginko
7.50 euros
à partir de 7 ans

Pombo courage

Emile Cucherousset
Clémence Paldacci
éd. MeMo, collection Petite Polynie
9 €

Difficile de trouver plus différent que ces deux-là : Pombo le rêvasseur, qui ne quitte son rocking-chair que pour rejoindre son lit, Java le téméraire jamais à court d'énergie pour se lancer dans une nouvelle aventure. Miracle de l'amitié, les deux ours s'entendent bien et se pardonnent la pusillanimité de l'un, l'inconscience de l'autre. 
Voilà que Java a une nouvelle lubie, il veut construire une cabane tout en haut d'un vieux chêne d'où ils pourront contempler la rivière dans le lointain. Et pour cela, il a besoin de Pombo... 
On plonge avec ravissement dans cet univers délicat tant dans la subtilité des caractères et des sentiments que dans les illustrations, ravissants petits tableaux remplis de mille détails au charme faussement désuet. Les dernières images montrant les deux amis se délassant au bord de la rivière, suggèrent que Java et Pombo ont réussi à composer avec leurs différences, conciliant désir d'aventure et besoin de sécurité.

jeudi 23 mai 2019

Ramène ton museau à la librairie !

Un livre !
Une exposition !
Des ateliers !

Au-delà de leurs formes parfois étranges, les museaux dissimulent des fonctions bien singulières et révèlent des informations étonnantes sur leurs propriétaires. « Devi-nez » à qui appartiennent ces pifs, ces tarins, ces narines, ces naseaux. Avec toute la dextérité de son trait hyperréaliste, Fanny Pageaud nous propose une galerie de très gros plans d’appendices nasaux accompagnés d’une devinette qui livre quelques indices en plus de précisions scientifiques. 

Texte & Illustration : Fanny Pageaud
Atelier du poisson soluble 2018
20 euros
Cet ouvrage a reçu le prix Sorcières 2019, catégorie Carrément Sorcières non fiction (prix de l’Association des librairies spécialisées jeunesse et de l’Association des bibliothécaires de France). 

Exposition
du 6 au 24 juin à la librairie
Tirée de l’album, cette exposition sur panneaux propose un méli-mélo de museaux et d’animaux.

Ateliers
mercredi 19 juin à la librairie

10h-11h 
TAMPONS VÉGÉTAUX 
> Enfants à partir de 6 ans accompagnés par un adulte
Une multitude de tampons aux formes végétales diverses pour composer un décor, une carte, une fresque... Possibilité de fabriquer son propre tampon.

14h-15h30
TAMPON-NEZ ! 
>  Enfants à partir de 8 ans accompagnés par un adulte
Des truffes, des groins, des becs… Des langues, des dents, des babines… Des cornes, des moustaches, des oreilles… Avec tous ces éléments aux formes diverses et un peu d’imagination, quelles drôles de bêtes vont émerger de nos têtes ?
> À partir d’une multitude d’éléments disponibles sous forme de tampons et de matrices, composition de têtes d’animaux réels ou inventés. On peut aussi s’amuser à leur inventer un nom…

16h
DÉDICACE, SUIVIE D'UN GOÛTER

Gratuit, sur inscription

jeudi 7 mars 2019

Lecture en chœur de l'Iliade

Dans le cadre du festival européen de latin et grec, dédié à la littérature et à la culture antiques, auront lieu dans le monde entier des lectures de l'Iliade d'Homère, dans l'objectif de rassembler autour des textes fondateurs aussi bien les spécialistes de l'Antiquité que le grand public.

L'atelier grec de l'Université Populaire d'Aubenas proposera donc un chœur de lecteurs d'extraits des chants 1 ( la plainte de Chrysès) et 6 (les adieux d'Hector) à la librairie le mercredi 20 mars à 17h30

Cette lecture courte se fera en français agrémentée de quelques passages en grec ancien.

lundi 25 février 2019

"En mars, quand le merle a sifflé, l'hiver s'en est allé"

En mars, pour glisser tranquillement vers le printemps, la librairie vous propose quelques rendez-vous :
 
- PANAMERICA, festival de cinéma latino, organisé par La maison de l'Image
à Lussas, les 8, 9 et 10 mars
8 longs métrages, un catcheur, un poète, une collectionneuse de chapelets, un mariage, l'océan Pacifique, des ponchos, du chili con carne, du tango, une fiesta latina, du chocolat, un bistrot, une librairie *, un Dj... (* la librairie, c'est nous...)
http://www.maisonimage.eu/panamericana/


- RENCONTRE AVEC THOMAS VINAU
Le livre de Thomas Vinau "Le camp des autres" (éd. Alma, format poche chez 10/18) fait partie de la sélection du Prix Littéraire des Lycéens et Apprentis de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le 14 mars, l'auteur viendra rencontrer des lycéens albenassiens qui participent au prix. Leur professeur documentaliste nous a associés au projet. Thomas Vinau viendra donc aussi pour une rencontre tout public à la librairie, mercredi 13 mars à 18h. Une belle plume et une belle personne à découvrir !

« Né en 1978 à Toulouse. Va d'un sud à l'autre, Cahors, Montpellier, Pertuis. Habite dans le Luberon avec sa petite famille. S'intéresse aux choses sans importance et aux trucs qui ne poussent pas droit. A passé trois fois son bac et six fois son permis. Études de sciences humaines, à la fac et dans la nuit. A vendu des frites, ramassé des fruits, photocopié des photocopies. Est un etc-iste et un brautiganiste. Se prend parfois pour le fils de Bob Marley et de Luke la main froide. S'assoit sur le canapé. Se reprend. Décapsule. Aime les histoires dans les poèmes et les poèmes dans les histoires. Ecrit des textes courts et des livres petits. »

- 13e édition du CARREFOUR EUROPEEN DU 9E ART ET DE L'IMAGE
BD et illustration
à l'espace Lienhart les 23 et 24 mars

BD et Image se croisent à Aubenas fin Mars. Dédicaces, rencontres, expositions, conférences, ateliers.
Avec notamment Pascal Rabaté, Troub's, Nicoby, Alain Kokor...
https://www.facebook.com/pg/aubenasBD/

jeudi 20 décembre 2018

Chronique du stagiaire : Sauvages de Nathalie Bernard

Léo, en stage d'observation 3e a lu "Sauvages" de Nathalie Bernard aux éd. Thierry Magnier :


Durant les années 1950, dans le fin fond du Canada il existe un pensionnat cerné par la forêt nordique glaciale, dans ce pensionnat vivent des enfants de populations indiennes qui ont été enlevés de force à leurs parents par la police canadienne. Le but de ce pensionnat dirigé par l’État du Canada et l'église est de « civiliser » les enfants qui s'y trouvent (interdiction de parler leur langue d'origine, corvées, travaux forcés...) sous la surveillance de plusieurs bonnes sœurs et d'un prêtre tyrannique. Jonas a bientôt 16 ans ce qui veut dire qu'il deviendra libre dans très peu de temps mais c'est sans compter les événements terribles qui vont se passer au pensionnat. Jonas retrouvera-t-il sa liberté et sa culture sans à avoir à se confronter à d’affligeantes situations ?

Ce livre est très entraînant car il y a un suspense insoutenable, les personnages sont attachants et le cadre où de déroule l'histoire est magnifique. J'ai beaucoup aimé l'intrigue et l'histoire en général. Il peut plaire au lecteur à partir de 14 ans, il est agréable à lire car la mise en page est aérée et la narration est très rythmée. Je n'avais pas entendu parler de ce drame auparavant et la lecture de ce livre m'a fait réfléchir.
 
Léo